L’arc de triomphe empaqueté par Christo

Du 18 septembre au 03 octobre 2021 courrez admirer la nouvelle œuvre contemporaine de Christo sur la plus belle avenue du monde, L’ARC DE TRIOMPHE, WRAPPED, PARIS, 1961-2021.

Le week-end dernier, jour d’inauguration de ce projet contemporain en plein air, l’avenue des Champs Elysées et la place de l’Etoile sont piétonnisées. Une foule curieuse et dense s’est donnée rendez-vous pour aller découvrir l’Arc de Triomphe empaqueté par le couple Christo et Jeanne-Claude.

L’histoire du projet

En 1961 les artistes Christo et Jeanne-Claude commencent à créer des œuvres contemporaines pour l’espace public. L’Arc de triomphe est l’une de leurs idées. Finalement elle se concrétisera soixante ans plus tard, un an après le décès de Christo. Une œuvre posthume donc.

Mais quelle est cette manie de vouloir tout empaqueter ? Derrière ce verbe il y a l’idée du voyage, l’idée de suspendre le quotidien. Empaqueter pour voyager, empaqueter pour bouger, de manière nomade. Et avec Christo il y a eu d’autres précédents monumentaux dont le Pont-Neuf à Paris en 1985, et le Palais du Reichstag à Berlin en 1995.

Face à face, nez-à-nez

Un monument emballé, quelle drôle d’idée ! Mais en réalité, une fois devant l’Arc de Triomphe, la sensation est étonnante. Cette forme massive lissée par le tissu est colossale et impressionnante. Je regarde les détails, les cordes, je cherche les nœuds, les astuces du montage. Et je me sens toute petite mais inévitablement attirée par ce tissu lumineux bleu argenté, comme sorti d’un rêve étrange d’Alice au pays des merveilles. Je me rapproche, découvre ses reflets, ses aspérités, touche son maillage. Il est à la fois rigide et souple avec des plis, comme une sculpture, un drapé antique magnifique.

Pour information, les chiffres sont quand même colossaux : 25 000 mètres carrés de tissu recyclable en polypropylène et 3000 mètres de corde rouge. De quoi se faire une belle traîne de robe du soir… Envie d’en emporter un bout dans mon sac. Heureusement tout a été bien pensé et quelques médiateurs culturels aux gilets bleus dispersés aux alentours distribuent des échantillons du tissu. Je repars, ravie d’emporter un bout de Christo dans mon sac.

Critiques et polémiques

Pour les plus critiques que l’art contemporain ne touche pas ou effraie, le centre des monuments nationaux l’assure : ce projet de 14 millions d’euros a été autofinancé par la vente d’œuvres originales de Christo. Bon, les plus sceptiques en discuteront… mais quoiqu’il en soit on ne peut pas ignorer qu’il permet de mettre en valeur l’un des monuments les plus emblématiques de notre capitale chérie qui semble soudain habitée d’un nouveau souffle. Oui je sais je suis chauvine.

Enfin, rassurons les gardiens du devoir de mémoire : la flamme du soldat inconnu continue de brûler sans interruption pour assurer la continuité du souvenir, et les cérémonies et hommages se déroulent avec toute la solennité qu’ils méritent.

L'arc de Triomphe empaqueté

L’arc de Triomphe empaqueté

Calendrier du projet :

15 juillet au 17 septembre : Opérations de montage
18 septembre – 3 octobre : Présentation de l’œuvre
4 octobre – 10 novembre : Opérations de démontage 

****************************************************************************

Pour voir les dessins préparatoires du projet, acheter vos billets pour découvrir l’Arc ce Triomphe et regarder des vidéos, c’est ici.

Arc de Triomphe

Pl. Charles de Gaulle, 75008 Paris

2 thoughts on “L’arc de triomphe empaqueté par Christo

Exprimez vous !!

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s