Galerie Trouville-sur-mer ou la plage en hiver

C’est l’hiver du mois de février. Un hiver glacial. Intense. Pénétrant. Qui paralyse. Quand le vent polaire qui souffle recouvre les villes et les campagnes d’une pellicule de glace brillante. Et que la nuit hivernale débute sa balade par une pluie de gros flocons pour finalement recouvrir tout le paysage de son grand manteau blanc. Au petit matin les rayons du soleil d’hiver sur les cristaux de glace. La neige qui étouffe le bruit de la ville. Et le bruit des pas dans les cristaux immaculés. Ce craquement. Un délice.

C’est l’époque des vacances d’hiver. La saison des skis, des luges et des randonnées en raquette. Sans oublier les feux de cheminée et les raclettes gourmandes. Et pourtant cette année pas de remontées mécaniques ni de montagne. Direction les plages de Normandie avec cette envie irrésistible de voir la mer, d’entendre le bruit des vagues et les cris des mouettes, et plus que tout : voir l’horizon. Comme si ce point le plus loin où le regard peut porter était la seule ligne de fuite pour échapper à la crise sanitaire et à cette ambiance morose…

Rien à ajouter. Les photos parlent d’elles-mêmes.

Le véritable voyage de découverte ne consiste pas à voir de nouveaux paysages, mais à avoir de nouveau yeux.

Marcel Proust

Je vois Trouville comme un village, je l’appelle le « village de la mer ».

Marguerite Duras

 

Trouville-sur-mer

Accueil

Exprimez vous !!

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s