Derrière la mode, Back side / Dos à la mode

Alors que se termine la Fashion Week à Paris je me suis rendue au Musée Bourdelle pour l’exposition Back side / Dos à la mode qui met à l’honneur le vêtement vu de dos et le dos des femmes grâce à des couturiers audacieux qui travaillent tout particulièrement leurs créations back side.

Un sujet original

Le Palais Galliera présente au sein du Musée Bourdelle cette jolie exposition qui apporte un nouvel oeil sur la mode et surtout sur la perception que nous avons du dos, une partie du corps trop peu souvent mise en lumière. En effet dans notre société c’est encore et toujours le visage qui prime, la carte d’identité, les côtés face et recto qui l’emportent au détriment des côtés pile et verso. Pourtant certains couturiers prennent un soin attentif pour embellir les dos qu’ils soient nus ou plongeants, ou couverts mais ornés, travaillés, ou suggérés.

Le dos à la mode à travers les époques

Depuis la traîne majestueuse de cour royale, à la contrainte d’une fermeture placée dans le dos, en passant par la chute de rein de la célèbre robe de Mireille d’Arc, le visiteur découvre une centaines de modèles du XVIIIe siècle à aujourd’hui. On apprend d’ailleurs au sujet de la traîne princière combien sa longueur était importante pour assoir en public son rang tout en repoussant physiquement les atteintes au dos par la distance physique imposée par la traîne ; c’était donc à l’époque une astuce « sécurité ». On apprend aussi pourquoi la loi de censure américaine issue du cinéma hollywoodien des années 30 qui interdisait de découvrir la poitrine a largement encouragé les créateurs à travailler les dos. Enfin, les danses de salon à la mode comme le tango ont permis aux femmes de porter des décolletés de dos sans choquer la morale de l’époque.

Les trois « vérités » de cette exposition

  • Avoir créé un dialogue très intelligent entre la mode et les sculptures de Bourdelle qui lui aussi magnifie largement les dos avec ses statues musclées ou fragiles, soulignant par la même occasion qu’on ignore souvent quelle attention est véritablement portée aux dos. Le « regardeur de dos » est invisible, il joue un jeu psychologique subtil. D’ailleurs lorsqu’il dévoilait une nouvelle sculpture Bourdelle la montrait d’abord de dos et il disait  : « Un dos courbé n’est pas seulement un dos courbé. C’est le monde entier« .

  • Défendre le féminisme et revendiquer la liberté des femmes face à « l’entrave » : malgré la difficulté anatomique d’accéder au dos, la plupart des tenues féminines de l’époque prévoyaient des lacets, crochets, boutons, rubans et autres fermetures dans le dos, quand les tenues masculines s’attachaient toujours devant. Pourquoi ? Car cette époque archaïque semblait aimer à laisser les femmes dépendantes de l’aide d’une femme de chambre habilleuse. L’homme lui en revanche est parfaitement indépendant et libre et refuse la contrainte de la dépendance imposée par sa tenue. Encore une inégalité consternante.

  • Elargir la notion de dos au verso dans son ensemble, du talon à la nuque, grâce au travail de Jeanloup Sieff. Ce photographe a fait du dos l’un de ses sujets de prédilection entre 1960 et 1990. Et il l’a expliqué : « J’aime à photographier les femmes de dos, d’abord parce que c’est la seule façon de voir leur derrière (…), la partie du corps la plus émouvante, faite de rondeurs et de promesse ; c’est elle qui se souvient, qui est tournée vers le passé alors que nous allons inexorablement de l’avant« .

En définitive une exposition pertinente et juste, à la scénographie classique, et où la première lecture semble sans surprise, mais qui est résolument moderne de par les thèmes qu’elle aborde entre création, mode et féminité, mais aussi sensualité, féminisme, et liberté.

 

Exposition Back Side / Dos à la mode

16-18, rue Antoine Bourdelle

75015 Paris

Tel. 01 84 82 14 33

Exprimez vous !!

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s