Les souvenirs évanouis de Notre-Dame

Déjà deux semaines que le terrible incendie de Notre-Dame ravageait la toiture de la Cathédrale. Alors après la stupeur, le choc, la tristesse et les larmes des chrétiens inconsolables qui débutaient la semaine Sainte, des historiens d’art et autres amoureux du patrimoine, et des français attachés au symbole du centre historique de Paris, chacun s’est manifesté à sa façon :

  • certains ont adressé des dons pour la reconstruction de la Cathédrale à la Fondation du Patrimoine,
  • d’autres ont écrit aux Pompiers de Paris à cabinet@pompiersparis.fr pour les remercier d’être nos anges gardiens,
  • d’autres sont venus voir parmi les badauds éberlués pour constater les dégâts de leurs propres yeux,
  • d’autres se sont rués dans les librairies pour acheter Notre-Dame de Paris de Victor Hugo comme ultime relique à leur portée,
  • et d’autres encore ont fait les quatre.

Cet événement effroyable a eu un retentissement mondial car nous avons tous des souvenirs de cette Cathédrale : des photos de famille sur le parvis, des visites émerveillées ou émues, des concerts d’orgue grandioses, et aussi pour certains des heures de prière et d’admiration. La planète des médias et des réseaux sociaux s’est agitée autour des témoignages, des hommages, des enquêtes, et des appels aux dons dont les montants se sont avérés plus généreux que prévu. « C’est démesuré » disent certains, « C’est que des vieilles pierres » disent d’autres ignorants, ou encore « Les riches ont donné des sommes astronomiques pour une cathédrale mais rien pour les pauvres« . Bref les polémiques sont lancées et les jeux de mots de mauvais goût évoquant « Notre-Drame » aussi.

Alors voici quelques informations supplémentaires pour comprendre tout cet engouement et l’importance de cet édifice :

  • la cathédrale Notre-Dame de Paris a 856 ans et bon nombre de ses bâtisseurs sont morts durant sa construction,
  • elle est le monument le plus visité de France avec 13 millions de visiteurs l’an dernier, devant le Mont Saint-Michel, le Château de Versailles et la Tour Eiffel,
  • elle est le symbole du centre-historique de Paris, classé au Patrimoine Mondial de l’Unesco parmi les rives de Seine,
  • elle a inspiré quantité d’oeuvres en littérature et en peinture à travers les siècles,
  • elle est le joyau gothique du patrimoine français,
  • elle est le point kilométrique zéro de toutes les routes de France qui partent de la capitale,
  • elle a accueilli des événements historiques comme le Sacre de Napoléon,
  • elle a résisté à deux guerres mondiales et une révolution,
  • et en tant que maison de Dieu elle abrite des reliques inestimables issues de la Passion du Christ.

Enfin, pour partager avec vous l’un de mes souvenirs les plus précieux de la Cathédrale Notre-Dame, voici trois reportages magnifiques réalisés par Max Cyrille, journaliste reporter d’images à la Mairie de Paris, que j’ai eu la chance incroyable d’accompagner pour découvrir les secrets de Notre-Dame, des lieux inaccessibles interdits au grand public et qui nous ont été commentés par le talentueux maître conférencier Jacques Cartier.

Hommage spécial à la flèche de Viollet-le-Duc qui s’est effondrée dans les flammes et dans laquelle j’avais grimpé pour admirer tout Paris avec des yeux d’enfant. Et second hommage à la charpente, affectueusement appelée « la forêt de Notre-Dame », qui était constituée de 1300 chênes et pour lesquels les glands qui avaient donné ces arbres dataient de l’époque de Charlemagne.

Un souvenir évanoui inestimable, mais une émotion intacte face à la majesté des lieux et à l’honneur qui m’a été fait.

 

 

 

Exprimez vous !!

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s