Le Musée Yves Saint Laurent Paris

Au 5 avenue Marceau, lieu historique des ateliers de la célèbre maison de couture, le Musée Yves Saint Laurent dévoile quelques merveilles créées par l’un des plus grands génies de la mode du XXe siècle. Et depuis la disparition du grand couturier en 2008 et de son fidèle compagnon-associé-partenaire-directeur artistique, Pierre Bergé, l’an dernier, le public attendait plus que jamais un musée dédié au talent des deux hommes qui ont su hisser au firmament la haute couture française. Moi chauvine ? Si peu…

Le Musée YSL Paris, une belle promesse et pourtant un avis en demi-teinte

Comme dirait une célèbre styliste du petit écran, ON ADORE :

  • La montée des marches sous le magnifique lustre de l’entrée et l’accueil du personnel de service, car même si ce n’est pas pour ça qu’on est là cela ne gâche rien.
  • La mode, la mode, la mode bien sûr !! Les modèles exposés sont juste magnifiques. C’est classe, chic, glamour, Saint Laurent. On adore notamment cet ensemble de soir Torero automne-hiver 1979 avec une blouse de satin de soie à volants (maison Moreau et Pétillault), une cape de gazar de soie, une veste de damassé de soie lamé doré (maison Abraham), des épaulettes brodées de fils métalliques dorés (maison Lesage), et une ceinture de faille de soie (maison Abraham). Et puis tous les modèles emblématiques du couturier sont représentés : de la saharienne en passant par le smoking pantalon, la combinaison pantalon, ou le trench coat « so French », on n’oublie pas qu’Yves Saint Laurent a a sa manière participé à la libération de la femme, et à son émancipation. Pierre Bergé disait d’ailleurs à YSL : « Si Chanel a donné, comme on dit, la liberté aux femmes, tu leur as donné le pouvoir« .
  • Les croquis et esquisses du maître qui nous immerge dans la création des modèles. On découvre la ligne des silhouettes avec les échantillons des tissus prévus pour leur création.
  • La découverte du Studio, le bureau de Monsieur Saint Laurent. Tout semble s’être figé depuis sa disparition. Il y a sa bibliothèque avec ses livres d’art et d’inspiration, ses classeurs de création, ses tableaux et oeuvres d’art, les échantillons de broderies, de boutons, de passementerie et de perles, et même ses objets personnels fétiches, jusqu’à la gamelle de son chien. Le visiteur pénètre ici dans le sacro saint de l’envers du décor, mais gare aux lasers de sécurité qui veillent partout.
  • La valorisation de tous les métiers de l’ombre, du flou à la presse en passant par la vente, les accessoires et le reste, car au total deux cents personnes travaillaient dans la maison de couture aux côtés d’Yves Saint Laurent. Six films racontent les différentes étapes du processus créatif et font ainsi la lumière sur les petites mains si précieuses de la ruche. Yves Saint Laurent en disait d’ailleurs : « J’aime mon travail. Je me sens responsable de mes employés qui me sont si fidèles« .

En revanche ON N’EST PAS FAN…

  • Le vestiaire de casiers en libre service à un euro qui rompt avec le reste de l’accueil. Pourquoi ne pas avoir prévu un vrai vestiaire avec une hôtesse ? Sans faire ma diva on est au Musée YSL là ou pas ? Drôle de choix…
  • La boutique de souvenirs, vraiment maigre, triste et peu inspirante où la moindre bricole se paye une fortune.
  • Trop de vidéos pour combler le manque de modèles. Le digital est partout et incontournable, ok, mais pas au détriment des oeuvres à observer. La technologie doit être utilisée pour moderniser les musées, rendre plus accessibles et plus ludiques des sujets complexes ou rendre vivant un savoir, mais là il est question d’étoffes, de matières, de styles, de volumes, de reflets. La mode parle d’elle-même, alors pourquoi utiliser autant de vidéos ? Au total il y en a huit et on ressort du musée avec un goût de trop peu : trop peu de robes, trop peu de modèles, trop peu d’accessoires, trop peu de mode tout simplement. Il manque au moins trois salles supplémentaires pour qu’on ressorte en se disant qu’on est rassasiés. Dommage. Peu mieux faire.

Le mot de la fin pour Monsieur Yves Saint Laurent : « Une collection c’est un peu un roman achevé. Une collection, c’est une écriture« .

Musée Yves Saint Laurent Paris

5, avenue Marceau

75116 Paris

Tel. 01 44 31 64 00

 

3 thoughts on “Le Musée Yves Saint Laurent Paris

  1. Belle découverte de l’atelier du grand maître mais qu’elle déception d’avantager les témoignages vidéo au détriment des silhouettes de création que l’on vient chercher… une collection aux antipodes de l’exposition événement du Petit Palais il y quelques années…

    Aimé par 1 personne

Exprimez vous !!

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s