Métro maquillage

La journée débute mal. Une femme en retard, tout droit sortie de sa chambre, est catapultée sur le quai du métro. Cela augure une séance de « métro maquillage ». Une drôle d’idée me direz-vous ? Et pourtant bon nombre d’entre nous y ont déjà assisté.

© 1001nights

Elle est essoufflée, ses talons claquent sur le sol, sa longue écharpe mise à la va-vite emprisonne ses cheveux, ses lacets sont dénoués et l’intimité de son sac à main est offert à l’œil curieux qui ne peut s’empêcher d’y observer le bazar organisé.

La rame approche. Portes ouvertes. Elle se dépêche pour s’asseoir. Alarme. Elle souffle d’agacement puis ouvre discrètement une petite trousse qui renferme tout un nécessaire de survie féminine : fond de teint, anticernes, blush, crayon khôl, mascara, rouge à lèvres.

Quelques coups d’œil discrets distribués autour d’elle avant de débuter sa séance de mise en beauté, comme un strip-tease secret présenté à la rame à l’heure de pointe. Les alentours tournent vers elle des yeux étonnés, tantôt amusés ou observateurs, parfois inquisiteurs. Et c’est vrai qu’elle attire les regards avec ses mimiques étranges de bouche de poisson ou en cul-de-poule, paupières clignotantes, yeux révulsés ou sourcils perchés hauts. Elle prend aussi parfois des moues glamour ou sexy mais au final toutes ses singeries la donnent en spectacle.

Évidemment se remettre du rouge à lèvres avec le raisin du tube devant le miroir est un geste particulièrement féminin, et cela ne prend que quelque secondes. Mais lorsqu’une femme fait sa mise en beauté complète le matin en prenant le métro, cela dure un bon quart d’heure durant lequel crème, pinceaux et fards dansent un ballet chorégraphié sur une scène où les grimaces la rendent ridicule.

N’est-ce pas après tout une chose du programme matinal qui devrait rester caché dans les salles de bain? Car idéalement une femme est belle naturellement alors inutile de voir l’envers du décor pour réaliser que nous passons toutes par cette étape obligatoire, au risque d’effrayer les passants avec nos tronches cernées, yeux bouffis, teints blafards… Heureusement que les hommes ne peuvent pas se raser dans le métro. Quoique certains se coupent bien les ongles au coupe-ongle. Beurk. Une autre histoire que je vous raconterai une autre fois.

© urfinguss

 

One thought on “Métro maquillage

Exprimez vous !!

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s