Chtchoukine la collection russe qui résonne en France

C’est une exposition événement qui fait grand bruit en France à la fois dans les sphères culturelle et géopolitique : la collection privée du célèbre mécène russe Chtchoukine est enfin réunie sur le sol français après des années de négociations internationales. Rendez-vous à la Fondation Louis Vuitton à Paris pour admirer pas moins de cent trente chefs-d’oeuvre de l’art moderne français du XXe siècle parmi lesquels de grands noms comme Cézanne, Matisse, Picasso, Gauguin, Monet, Rousseau, Renoir, Malévitch, etc… un trésor absolument fabuleux qui fait résonner les relations franco-russes sous un nouveau jour malgré les différends diplomatiques actuels.

Un joyau franco-russe

La collection Chtchoukine est un ensemble de presque trois cents œuvres que le magnat de l’industrie textile constitue entre 1898 et 1914 lors de ses voyages en France où il se passionne pour la peinture. Il expose alors de manière frénétique toutes les toiles qu’il acquiert au sein de sa demeure, le Palais Troubetskoï, et joue un rôle essentiel en influençant les nouveaux artistes de l’avant-garde russe auxquels il fait découvrir ses acquisitions. Ses goûts inspirent et choquent, le scandale nourrissant sa renommée.

A la fondation Louis Vuitton, la commissaire générale, Anne Baldasari, a organisé l’exposition selon une approche thématique autour de quatorze salles. Voici quelques pistes :

Salle 2. Dans l’obscurité un film met en scène un poème visuel, un dialogue imaginaire entre Chtchoukine et Matisse autour de la commande de la Danse et la Musique. Très original.

Salle 4. Les paysages impressionnistes laissent le public sans voix et semblent l’apaiser. La salle immense reste silencieuse. La pièce maîtresse, le Déjeuner sur l’herbe de Claude Monet.

Salle 5. Ici les paysages deviennent des constructions et Cézanne, les fauves et les cubistes transforment la nature en arêtes et angles droits.

Salle 6. C’est la salle dédiée à Gauguin où les jaunes, les rouges, et les bleus intenses explosent ! Toutes ces toiles tahitiennes révèlent que le collectionneur visionnaire appréciait l’art primitif, un style en écho à l’exotisme de Rousseau.

Salle 8. Le salon rose confère une place d’exception aux toiles de Matisse. C’est riche de couleurs à la fois gaies, optimistes, fantaisistes et légères, presque thérapeutiques

Salle 10. Les nus choquent et font scandale. Ils sont rares dans la collection Chtchoukine même s’ils ont inspiré les jeunes artistes russes de l’époque.

La cueillette des fruits, Paul Gauguin, Tahiti, Papeete, 1899, huile sur toile © barbaravousenditplus

Les poissons rouges, Henri Matisse, Issy-les-Moulineaux, 1912, huile sur toile © barbaravousenditplus

Violon et verres sur une table, Pablo Picasso, 1913, Paris, huile sur toile © barbaravousenditplus

Nu noir et or, Henri Matisse, Paris, 1908, huile sur toile © barbaravousenditplus

Quand culture et géopolitique se rejoignent 

Cette exposition extraordinaire est le fruit d’une collaboration entre partenaires clés : les musées d’état de l’Ermitage à Saint-Pétersbourg et des Beaux-Arts à Moscou avec les autorités françaises via le ministère de la Culture et la Fondation LVMH. Elle devait être inaugurée par les présidents russe et français, événement annulé en raison des différends géopolitiques qui divisent nos pays sur la scène internationale, la France condamnant les frappes russes meurtrières en Syrie. Heureusement, les visas d’exportation des œuvres étaient déjà signés par la Russie avant l’incident diplomatique.

La collection Chtchoukine est donc enfin réunie pour la première fois depuis 68 ans. En effet, après avoir été nationalisée en 1918 par Lénine à la fin de la révolution bolchévique, Staline la dissout en 1948 avant de l’interdire. Culture et politique semblent donc intimement liées. D’ailleurs, rappelons que cette exposition est l’événement marquant du Programme de l’année franco-russe 2016 du tourisme et du patrimoine culturel. Il vise notamment à favoriser les échanges et les savoir-faire touristiques et culturels.

Enfin il convient de saluer le rôle de Bernard Arnaud, PDG de LVMH avec ses maisons de luxe mondialement connues. Je vous invite d’ailleurs à regarder les sept premières minutes de son interview au JT de France 2 fin octobre :

En conclusion, « que doit-on retenir ? »

Coup de chapeau à la Fondation ! Malgré le monde et sa cherté, cette exposition concentre une richesse incroyable. L’audio-guide est l’outil indispensable pour comprendre l’histoire de la collection, et décoder les œuvres majeures. De plus les visiteurs sont autorisés à photographier toutes les toiles sans exception, un véritable cadeau !

Cependant un point semble oublié : rien n’évoque de près ou de loin le rôle des marchands d’art qui conseillèrent Chtchoukine dans ses acquisitions. Quels sont les rouages de ce métier de l’ombre ? Comment ces marchands obtiennent-ils la confiance de passionnés fortunés et des artistes ?

Enfin je veux conclure en saluant la vocation de mécène de la fondation LVMH. Bernard Arnaud dixit : « Le mécénat en faveur de l’art et de la culture est au cœur de notre projet d’entreprise. (…) Car il porte les valeurs de savoir-faire, d’excellence, de créativité de nos Maisons en les inscrivant pleinement dans leur environnement artistique, culturel, social. »

La culture aide à construire des valeurs communes et peut apaiser les relations internationales comme si une ligne d’horizon commune se dessinait. La France rayonne à travers le monde et l’art de vivre à la française fait rêver. Cette aura fait vendre, et l’influence de la culture et de ses industries, hormis un impact économique, peut orienter des décisions importantes sur la scène géopolitique internationale. La collection Chtchoukine l’a déjà prouvé dans son histoire.

Pour aller plus loin : La Russie francophone

Icônes de l’art moderne. La collection Chtchoukine.

Fondation Louis Vuitton

8, avenue du Mahatma Gandhi

Bois de Boulogne

75116 Paris

Tel. 40 69 96 00

 

12 thoughts on “Chtchoukine la collection russe qui résonne en France

  1. Merci Barbara pour ce bel article, très riche et bien documenté. Je n’ai qu’une envie, m’y rendre très vite, et ne pas manquer ce qui semble être une des belles expos de cette fin d’année!

    Aimé par 1 personne

  2. Peut-être avez-vous raison, qui sait? Mais j’aurais aimé en savoir plus sur ce métier méconnu des marchands d’art. C’est un peu les arcanes où tout semble se jouer… Merci Annie d’avoir rebondi sur ma critique.

    J'aime

  3. Des récits qui nous transportent dans chacune des salles de l’exposition, des explications pertinentes qui nous permettent de mieux comprendre le travail de l’artiste et une conclusion à la justesse de votre travail… Un délice d’article qui ravive nos papilles culturelles.

    Encore une fois, bravo pour votre travail Barbara

    Aimé par 1 personne

  4. Actuellement pas à Paris, c’est le genre d’article qui me donne envie de rentrer et de me rendre directement à la Fondation Louis Vuitton. Merci Barbara pour ces explications. J’espère que la culture continuera à apaiser les relations internationales.
    Excellent article.

    Aimé par 1 personne

  5. Merci Barbara pour cet article qui nous en apprend beaucoup sur la richesse de cette collection privée… Une exposition visiblement à la hauteur de l’architecture de la fondation LV… un seul regret, ne pouvoir m’y rendre.

    Aimé par 1 personne

  6. Bonjour Barbara.
    Merci beaucoup pour cet article. Je vais bientôt voir cette expo et grâce à toutes ces explications j’ai hâte d’y être.
    Je ne pensais pas forcément prendre un audioguide mais en effet c’est une bonne idée.

    Aimé par 1 personne

  7. L’écriture est à la hauteur de la collection : riche et savoureuse pour l’esprit, un vrai régal !
    Ayant moi-même vu cette expo, un seul regret personnel : Van Gogh est quasi absent, dommage…

    Aimé par 1 personne

  8. Bravo Barbara pour ton compte rendu sur l’exposition exceptionnelle de peinture à la fondation L V. Comme à chacun de tes écrits, quel qu’en soit le sujet, tu nous fais vibrer et donnes l’envie de te suivre à travers tes visites et découvertes. Continue tu es une  » plume « 

    Aimé par 1 personne

  9. Ping: Les 10 meilleurs articles du MOOC Ecrire pour le Web | Rue89 Formation

Exprimez vous !!

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s