L’expo Rousseau au Musée d’Orsay

Plus que quelques jours pour aller découvrir l’exposition Rousseau au Musée d’Orsay à Paris. « Le Douanier Rousseau l’innocence archaïque » présente une sélection d’œuvres de l’artiste selon sept thématiques à travers lesquelles on mesure la portée du titre : sa peinture définitivement naïve et ingénue révèle à quel point Rousseau s’est décidé tardivement à prendre les pinceaux.

Avec ses portraits-paysages dont son autoportrait en bord de Seine devant l’ancien pont du Carrousel, Rousseau inaugure un genre pictural définitivement moderne. Ses toiles de « femmes monuments » présentent des portraits en pied de femmes imposantes, aux visages sombres, aux bras disproportionnés et avec des mains semblants être raccrochées au corps, façon gants Mappa.

Dans le même esprit ses portraits d’enfants dans la thématique « Enfances cruelles » présentent des visages durs, tristes, la plupart assez ingrats. Certains font même peur et ils contrastent avec la sérénité qui se dégage de ses paysages et natures mortes.

Le rêve, Henri Rousseau, huile sur toile, 1910 © Musée d'Orsay

Dans les deux dernières salles  on garde le meilleur pour la fin : « Du paradis aux jungles ». Dans ces peintures où la couleur verte domine, la végétation semble avoir une âme. L’humanité paraît en osmose avec la nature bien que celle-ci, assez violente, nous figure parfois des combats où la faune se déchire jusqu’à s’entre-tuer. Les dégradés de verts et bleus sont magnifiques et j’aime assez l’atmosphère tropicale faite de palmiers, de fleurs et de fruits exotiques. Ces paysages ont été inspirés à Rousseau par ses camarades soldats qui, rentrés du Mexique, racontaient leurs aventures dans la selva mexicaine.

Rousseau savait-il vraiment dessiner? On peut se poser la question. Les spécialistes évoquent un dessin simplifié. Moi je vois surtout une inspiration naïve et pure qui transporte le spectateur dans un imaginaire rêvé et qui a inspiré bon nombre de peintres davantage reconnus comme Picasso, Seurat, Kandinsky, Ernst, etc…

Exposition Le Douanier Rousseau, l’innocence archaïque

Musée d’Orsay

1, rue de la Légion d’Honneur

75007 Paris

Tel. 01 40 49 48 14

Exprimez vous !!

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s