J’ai testé pour vous Le Petit Journal

Vous connaissez Le Petit Journal? Ce club de jazz du quartier latin situé en face du parc du Luxembourg? Mais siiiiiiiii vous le connaissez forcément! Boulevard Saint-Michel, une devanture verte avancée sur le trottoir et des lampadaires anciens. Et bien j’y suis allée un samedi soir pour découvrir le lieu et l’ambiance.

Devanture du Petit Journal Saint-Michel, Paris

Dès l’entrée on se dit que ce lieu vieillot (à l’image du site Internet) a ce charme suranné des adresses de l’époque qui sont restées dans « leur jus ». Autour de moi des murs sombres, des balustrades en bois, et puis tout un tas de photos d’artistes jaunies et d’affiches fatiguées de concerts passés. Quelques marches à descendre pour atteindre le bar, puis quelques autres pour rejoindre la musique. Une cave voûtée toute en longueur accueille le groupe du soir et des amateurs de jazz dont certains sont concentrés sur leur assiette. C’est en effet une adresse de dîner spectacle où l’on peut boire un verre et dîner bien que les prix soient assez élevés (comptez entre 49 € et 57 €/personne pour les menus, concert inclus). Je remarque aussi qu’il y a beaucoup de cheveux blancs, la clientèle n’est pas très jeune.

Ce soir-là c’est le Metropolitan Jazz Band, un groupe de six gais lurons retraités  qui m’amusent beaucoup dans leurs attitudes et leurs discussions auxquelles le public semble participer tant l’espace est petit. Ils ne sont pas toujours d’accord sur le tempo et le meneur s’agace soudain quand les contre-temps ne sont pas respectés. Malgré tout il semble être passionné quand il prend le temps avant chaque morceau d’expliquer au micro l’origine des chansons et l’histoire qui lui est associée.

Metropolitan Jazz Band

Un pianiste, deux saxophonistes/clarinettistes, un trompettiste, un tromboniste/chanteur, un soubassophoniste et une discrète joueuse de banjo perpétuent la tradition du jazz des années 20. J’apprécie tout particulièrement le répertoire de Duke Ellington qui swingue façon « Les Aristochats » et tout devient plus beau. C’est une ambiance à la fois « glam », espiègle et impertinente, et c’est tout ce que j’aime. A la caisse : 40 € à deux pour un concert live et deux cocktails bien dosés, un prix correct pour un haut lieu du jazz façon Nouvelle-Orléans qui nous transporte en toute intimité dans un joli film de Woody Allen . Amateurs de jazz club à la programmation moderne s’abstenir!

Metropolitan Jazz Band

Le Petit Journal

71, boulevard Saint-Michel

75005 Paris

Tel : 01 43 26 28 59

Exprimez vous !!

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s