L’enfant dans la peinture

Au sein du magnifique musée Marmottan Monet l’exposition « L’Art et l’enfant » regroupe des chefs d’œuvre de la peinture de Renoir, Monet, et quelques autres prodiges du pinceau comme Picasso. Près de soixante-quinze toiles retracent l’évolution de l’enfant et de son statut du XVe au XXe siècles.

L’exposition est construite de manière chronologique. Au Moyen-Age seul l’enfant Dieu est représenté en peinture avant que l’enfant-roi ne devienne le sujet de prédilection des portraitistes historiques. Ils représentent de jeunes souverains comme le futur roi Louis XIV enfant avec tous les attributs du pouvoir : manteau d’hermine, étoile de l’ordre royal, et les fleurs qu’il tient à la manière d’un sceptre.

Dans chaque salle une thématique différente présente l’évolution du statut de l’enfant. Dans la partie éducation et science le tableau L’enfant au toton de Chardin s’inscrit dans le Siècle des Lumières : un jeune enfant richement vêtu d’une redingote et coiffé d’une perruque enrubannée délaisse ses livres d’étude pour jouer à la toupie. D’autres thèmes plus sombres ne sont pas oubliés avec notamment la période de la révolution et les enfants soldats malheureusement toujours d’actualité à notre époque. Dans Le Clairon d’Eva Gonzalès, et Les petits patriotes de Philippe-Auguste Jeanron les enfants ont perdu leur innocence. Les gavroches prennent les armes pour défendre leur patrie. Et il y a aussi la thématique de la misère avec les enfants des rues contraints de travailler pour survivre. Le petit marchand de violettes de Pelez, est stupéfiant de réalisme. J’ai envie de traverser la toile pour le sortir de la pauvreté. Et à l’opposé, les enfants choyés comme dans la Promenade à Argenteuil de Monet inspirent paix et douceur. La palette de couleurs Impressionniste est fraîche et lumineuse. C’est définitivement ma salle préférée.

En sortant du musée je me dis que l’exposition aurait dû s’appeler « L’enfant dans la peinture » car aucun autre art n’est représenté: pas de sculpture, ni de littérature, ni de musique, ni de photographie.  Seulement quelques anciennes bandes dessinées sous vitrine. La thématique de l’enfant est bien trouvée et intéressante surtout que quelques tableaux issus de collections privées sont très peu connus, mais l’analyse aurait pu être davantage aboutie, et même avec un audio guide j’ai un goût de trop peu.

Portrait du futur Louis XIV enfant, vers 1640, huile sur toile, Anonyme

Louise Marie de Bourbon dite Mlle de Tours, vers 1681-1682, huile sur toile, Pierre Mignard

Musée Marmottan Monet

2, rue Louis-Boilly

75016 Paris

Tel. 01 44 96 50 33

 

Exprimez vous !!

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s