Une arche de Noé en plein Paris

Fondée en 1831 par des passionnés d’insectes, la maison Deyrolle se développe à une époque où les explorateurs rapportent de leurs voyages de nouveaux spécimens à étudier. C’est l’occasion pour la famille Deyrolle de créer un commerce de vente d’insectes pour fournir les museums d’histoire naturelle, alimenter les collectionneurs et développer sa vocation pédagogique auprès des universitaires. Aujourd’hui toujours située rue du Bac, la maison Deyrolle est une institution centenaire qui fait partie des visites insolites de Paris. Un lieu étonnant, atypique et magique.

Quand j’annonce autour de moi que j’ai prévu de me rendre chez un taxidermiste, mes proches hurlent au scandale et tout le monde semble dégouté. Et les animaux dans tout ça? C’est ignoble, pourquoi vas-tu voir ça? Déjà toute petite j’aimais faire des herbiers, collectionner des coquillages et faire sécher des fleurs dans de vieux livres avant d’en décorer des bougies à Pâques. Sans perdre mon âme d’enfant, la taxidermie et l’entomologie ont toujours attisé ma curiosité au même titre que ces vieux cabinets de curiosité du XIXe siècle. Il émane de ces décors un parfum surranné et j’y vois toujours un vieux barbu assis dans un fauteuil en cuir décrépi entre son microscope, un globe terrestre, des bougies fondues et de vieux grimoires. Tout cela me passionne.

En entrant chez Deyrolle on accède aux collections par un vieil escalier en colimaçon. Là, tout un bestiaire endormi émerveille chaque visiteur par la beauté de sa conservation. Défense de caresser les poils ou les plumes des exposés et défense de prendre des photos, mais qu’importe, je suis impressionnée par le travail de naturalisation. Jamais je ne pourrai m’approcher si près des crocs d’un lion, des griffes d’un ours ou des cils d’un lynx.Bestiaire © maison Deyrolle

Côté éthique, Deyrolle semble attaché à ses valeurs et explique qu’aucun animal n’a été tué pour être naturalisé. Les partenariats avec les zoos, les cirques et les élevages permettent à la maison de s’approvisionner pour ses collections. Mais je ne peux m’empêcher de penser que ça n’a pas toujours été le cas, alors justement que le statut juridique de nos animaux domestiques vient enfin d’évoluer : ils passent de simples mobiliers à des êtres vivants doués de sensibilités. Ouf!

Enfin, la vocation didactique de Deyrolle est à nouveau en plein essor avec la réédition des planches pédagogiques destinées aux écoles. Vous souvenez-vous de ces planches murales colorées que nous avions dans nos salles de classe en primaire? Botanique, géographie, anatomie, physique-chimie, géologie, biologie, etc… Deyrolle était le premier fournisseur de l’instruction publique et encore aujourd’hui la maison vend ses planches ainsi que des manuels éducatifs.

Planche pédagogique des perroquets © maison Deyrolle

Après plus d’une heure je ressors pleine d’admiration face à un savoir-faire époustouflant. Et si vous aussi vous vous y rendez, sans préjugés, en essayant de comprendre l’Histoire de cette maison, vous en ressortirez non pas en pensant à la mort de ces spécimens mais bien en vous disant que c’est une belle façon de leur offrir une seconde vie parmi les shootings de publicités, les tournages de films et les expositions. Mais côté budget, ne pensez pas rapporter un trophée car les prix s’envolent jusqu’à plus de 25000 euros pour les fauves. Heureusement, certains papillons sont à 50 euros et les coccinelles à 1 euro pièce!

Endomologie © maison Deyrolle

Deyrolle

46, rue du Bac

75007 Paris

Tel. : 01 42 22 30 07

One thought on “Une arche de Noé en plein Paris

  1. Petite question : au paragraphe 2 l’adjectif « décrépi » est-il attribué au vieux barbu ou au fauteuil ??? lol… Trêve de plaisanterie, ton article est attrayant au point que, finalement, j’irai bien y faire un tour, ne serait-ce que pour scruter de près les petits poils du menton d’un primate, mon animal fétiche… Merci de m’avoir donné l’envie !!!

    J'aime

Exprimez vous !!

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s