Paris par l’agence Magnum

Actuellement et jusqu’au 21 avril 2015 à l’hôtel de ville de Paris, une exposition pour découvrir la capitale vue par les plus grands photoreporters du XXe siècle. Henri Cartier-Bresson, Robert Capa, Herbert List ou encore Raymond Depardon, à mi-chemin entre photographie d’art et journalisme nous font découvrir une ville tantôt meurtrie par les combats, tantôt ivre de joie, parfois abattue ou révoltée, ou pleine d’espoir et déterminée, mais toujours combative et passionnée. Un destin singulier illustré par ces clichés immortels de l’agence Paris Magnum.

Créée en 1947 par quatre photographes (Henri Cartier-Bresson, George Rodger, Robert Capa et David Seymour), l’agence Magnum est la première coopérative d’actionnaires photographes. Un statut novateur. De même, l’agence revendique des droits d’auteur afin que les clichés soient la propriété exclusive des photographes, une indépendance inédite jusqu’alors.

L’agence se distingue aussi par le recrutement de ses nouveaux membres, mis à l’épreuve sous observation pendant quatre à huit ans au cours desquels ils doivent démontrer la particularité de leur écriture photographique et l’assiduité de leur travail de renseignement. En effet, l’agence accorde autant d’importance au sujet qu’à la manière qu’il a d’être photographié.

Pour en revenir à l’exposition, elle s’organise selon cinq périodes chronologiques :

  • 1932-1944 : Magnum avant Magnum
  • 1945-1959 : Pauvreté et inquiétude
  • 1960-1969 : Les années pop
  • 1970-1989 : Réaction et résistance philosophique
  • 1990-2014 : Une esthétique des marges

En tout environ 130 clichés comme des témoignages des grands événements historiques qui ont marqué la France avant que la télévision ne s’empare des images.

Exposition Paris Magnum, Hôtel de ville de Paris

Exposition Paris Magnum, Hôtel de ville de Paris

Emouvant, c’est le mot adéquat pour décrire ce que l’on ressent en parcourant ces allées de  visages inconnus du Paris populaire et j’aime à penser que peut-être ces citoyens lambdas pourraient se retrouver dans cette exposition et se reconnaître, non? A noter, cette exposition magnifique est gratuite, une belle décision pour que la culture reste accessible à tous.

Grève immoile d'ouvriers dans une usine métallurgique, Saint Ouen, 12 juin 1936 © David Seymour : Magnum Photos

1949 © Marc Riboud

Partisans du front populaire © Robert Capa : Magnum Photos

Exposition « Paris Magnum »

5, rue de Lobau

75004 Paris

Capture d’écran 2015-02-11 à 16.22.28

Capture d’écran 2015-02-11 à 16.27.13

Exprimez vous !!

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s