Dîner cata-croisière

Paris, capitale de la mode et de l’amour, art de vivre à la française, ville lumière chargée d’histoire, un patrimoine et une gastronomie légendaires, les Champs Elysées, la Tour Eiffel, la cathédrale Notre-Dame… tout un univers merveilleux qui alimente les clichés touristiques, mais sont-ils authentiques?  Dans ce registre des stéréotypes aux catastrophes annoncées, la Seine et ses dîners-croisières romantiques détient la première place.

Loin de moi l’idée de vouloir classer au même rang toutes les péniches restaurants, je ne vais vous parler que de celle que j’ai eu la déception d’expérimenter en juillet dernier, « Paris en Scène ». Tout ce que je dis dans cet article est vrai, je l’ai vécu. Et je me dis qu’à l’approche des fêtes de fin d’année nombreux sont ceux qui cherchent des adresses haut de gamme pour s’offrir un moment magique, inoubliable. Alors attention aux arnaques et aux produits survendus sur des sites Internet soignés mettant en avant des photos avantageuses et des prix alléchants. Le revers de la médaille est parfois tranchant.

Mi-juillet, par une chaleur d’été parisienne suffocante, nous nous rendons Pont Saint-Michel pour accéder au bateau amarré à quai en contrebas. Notre réservation stipule bien que la péniche est ponctuelle et que nous devons être à l’heure pour l’embarquement. Mais à l’heure prévue nous patientons vingt minutes debout car le « pointage des clients » est long, attente pendant laquelle nous découvrons sur un panneau que la climatisation du bateau est HS. Ca commence bien, première déception.

Puis c’est notre tour, l’accueil du personnel est froid. On donne notre nom, il est coché sur un grand registre papier. On nous demande d’avancer pour nous faire placer par des serveurs. Nous entrons dans la salle de restaurant sous la verrière et nous découvrons avec effarement que les premiers clients ont déjà leur entrée servie à table et ont déjà commencé à diner face au mur du quai alors que plusieurs clients comme nous attendent d’être placés dans une file d’attente centrale. Scène étrange. La chaleur est insupportable et les ventilateurs installés en plan de secours brassent un air chaud désagréable.

On nous place dans des fauteuils clubs confortables mais pleins de miettes de pain. Le ménage laisse à désirer et nos voisins qui nous font un sourire en coin semblent s’en apercevoir en même temps que nous. Et c’est pire en descendant aux toilettes en sous-sol : ce bateau est sale.

A table notre bouteille de vin rouge est déjà débouchée et le vin est chaud. On se rend rapidement compte que notre formule à 45 euros par personne pour entrée + plat + dessert + vin est chronométrée pour 1h15 et chaque seconde du service qui peut être anticipée est précieuse.

Les entrées arrivent en salle sur des chariots de cantine et les serveurs poursuivent la distribution express. Pour nous le cauchemard continue : nos couverts sont sales, cette mousse de canard bas de gamme est dégoulinante de chaleur et un cheveux traine dans l’assiette, c’est le fiasco!!

Entrée : mousse de canard

Les plats sont proposés au choix : pavé de saumon ou suprême de volaille. Je demande à la serveuse les accompagnements mais elle hésite, « du riz je crois ». C’est impensable. Et l’assiette arrive, du riz oui mais beaucoup trop cuit, une purée de riz plutôt. C’est fade et sans goût.

Plat : Suprême de volaille

Enfin, le dessert : un duo de gourmandises avec mousse citron et tarte chocolat, mauvais.

Dessert : Duo de gourmandises

Seul point positif retenu dans ce diner, les petits pains frais et croustillants.

Etouffée par la chaleur, je quitte rapidement la table après le dessert sous la B.O. du film Titanic, un signe qui résonne comme un « sauve qui peut » avant la noyade. Heureusement, le pont supérieur en plein air est rafraichissant et les monuments de Paris semblent encore plus beaux que sous la verrière suffocante aux vitres sales.

Epouvantable donc, c’est le seul mot que je retiens de ce dîner-croisière sur la Seine. Un vrai fiasco rondement mené en 1h15 top chrono avec, j’allais oublier de le préciser, un service de photographe amateur qui facture ce moment inoubliable 10 euros par mauvais cliché. Bref, à ne surtout pas recommander à qui que ce soit, ou votre pire ennemi, enfin surtout pas des touristes largement émerveillés par la beauté de Paris car il n’y a strictement aucun commentaire culturel guidé à bord. Et à notre retour au quai, la deuxième « fournée » de pigeons attend déjà bien sagement en file indienne pour déguster ce moment d’exception. Il faut bien rentabiliser ce bateau et cet équipage!! Je lève alors les yeux au ciel et découvre amusée l’ironie du sort : Pénélope Cruz me dit : « Eh, what did you expect? » Rien à ajouter.

What did you expect?

N.B.: ce dîner-croisière nous avait été offert par le biais d’un coffret cadeau box. Il y a donc double arnaque : la prestation de Paris en scène est pitoyable mais la sélection des prestataires de la box n’est pas non plus à la hauteur.

Paris depuis la péniche "Paris en scène"

Paris en scène

Escale du Pont Saint-Michel

Quai des orfèvres

75001 Paris

Tel. 01 41 41 90 70

 

One thought on “Dîner cata-croisière

  1. Ça a le mérite d’être honnête ! Merci pour ta transparence. Jamais fait de dîner croisière et pourtant sur ma bucket list ! A noter: NE PAS opter pour cette compagnie . L’envers du décor à Paris, ville adulée des touristes, n’est pas toujours joli joli …

    J'aime

Exprimez vous !!

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s