i Carácter flamenco !

Discipline d’excellence, la danse est à part entière une forme noble d’expression des émotions par le corps. Et parmi les danses du monde, certaines sont vraiment profondes, poignantes voire bouleversantes au point qu’on les nomme danses de caractère. Alors tout juste rentrée de Séville, je souhaite vous faire part de ma passion pour l’une d’entre elles puisqu’au rang de toutes elle occupe la première place dans mon cœur : le flamenco, c’est définitivement l’expression des sentiments…Silvia de Paz, Museo del baile flamenco, SEVILLE

Beaucoup d’historiens ont tenté de percer ses origines complexes parmi les métissages de cultures qui se sont établies au fil des siècles en Andalousie. Entre les gitans venus d’Inde, les arabes, les chrétiens et les juifs, chacun des peuples a sûrement enrichi l’héritage du flamenco à sa manière. Mais ce que j’ai envie de partager avec vous aujourd’hui c’est tout ce qui s’en dégage. Je veux vous parler de vibrations. Et à Séville elles sont multiples.

En s’éloignant un peu du cœur touristique aux abords de la cathédrale on retrouve l’atmosphère originelle de Séville. En déambulant dans le dédale des ruelles cachées du barrio de Santa Cruz, je me laisse surprendre par une petite place tranquille et solitaire. Je me dis secrètement : j’ignore si les orangers savent chanter mais ce qui est sûr c’est qu’ils parfument la vie d’une douceur enchanteresse. Et puis des façades colorées aux jardins discrets il n’y a qu’un pas : les palmiers majestueux se mêlent alors aux bougainvilliers qui embaument un air de vacances. Quant aux fers forgés des fenêtres, ils rivalisent d’angles forts et de courbes délicates. Rien de plus ravissant si ce n’est une danseuse qui ajuste sa chaussure. C’est alors qu’une guitare vibre au loin… et un chanteur pleure tout près… c’est comme une ambiance de voyage, ça transporte, le « duende » est là, quelque part, impalpable. Et une fois que le soleil d’Espagne s’endort, les tablaos se réveillent et les danseurs incarnent les sentiments d’une Espagne profonde. Amour, chagrin, allégresse, tragédie… toutes les émotions sont vivantes. Les sonorités sont métissées, les rythmes s’articulent et s’emballent, les intonations sont claires, les harmonies parfaites. C’est alors que le corps s’en mêle. Une danseuse s’approprie l’espace et le meilleur est à venir.Les façades de Séville

Que vous soyez curieux et passionné ou simplement rêveur et égaré, vous ne pourrez pas rester insensible à cet instant. Ce n’est pas tant la beauté de sa robe qui intrigue, bien qu’elle soit toujours majestueuse et singulière, mais plutôt tout le charisme qui transpire en quelques fractions de secondes. Le flamenco c’est à la fois Carmen et Don Juan, c’est la sensualité et la force, la rondeur et la virilité, la douceur et la tension. On dirait un instant magique suspendu à un fil et qui tout à coup explose dans une fureur grandissante. Les allures sont fières, les postures de caractère et les corps ondulent puis se cambrent sous la foudre des fers qui martèlent le parquet. Tout est magnifique et j’ai l’impression de revivre ces spectacles au ralenti: une féminité discrète se dévoile sous un jupon, une autorité rigide se concentre dans une main, la détermination s’impose dans un port de tête, l’intensité se lit sur un visage crispé. Et même si tout est intériorisé, l’interprétation est tellement à son apogée que l’aura qui se dégage du danseur ou de la muse devient sensible. La traduction instantanée de cette émotion chez le spectateur ? La chair de poule, puis un feu d’artifice !Rosa Belmonte, Museo del Baile Flamenco, SEVILLE

Musique, chant et danse de passion et de séduction, le flamenco va bien au-delà d’une technique complexe servant une grande expressivité. Il est un art de vivre culturel toujours d’actualité dans les fêtes religieuses et les cérémonies familiales, et il se transmet au sein de groupes sociaux, au sein des familles et des écoles de danse dans le monde entier. Chacun à son niveau participe donc à la préservation de son esprit et à la diffusion de ses techniques. D’ailleurs lorsque ces dernières sont parfaitement maîtrisées, elles se font habilement oublier pour ne servir que l’émotion. C’est alors qu’à un tel stade d’inspiration et de génie il n’est question que de virtuosité. Dans cette même idée, la guitare flamenca a depuis longtemps dépassé son rôle initial d’accompagnement pour devenir un élément fondamental du flamenco. Idem pour le chant dont les sonorités et la diction pleurnicharde nous rappelle un certain raï de l’autre côté de la Méditerranée… La consécration de cet art pluriel ? Depuis 2010 l’Unesco a inscrit le flamenco au Patrimoine culturel immatériel de l’humanité. Il était temps !Chanteur & guitariste, Museo del baile flamenco, SEVILLE

Silvia de Paz, Museo del baile flamenco, SEVILLE

Rosa Belmonte, Museo del baile flamenco, SEVILLE

Silvia de Paz & Dani Torres, Museo del baile flamenco, SEVILLE

Spectacle Museo del baile flamenco, SEVILLE

Nota Bene : à découvrir dimanche 16 décembre 19h30 à Paris, un spectacle amateur mais prometteur qui se propose de mélanger théâtre et flamenco. Bailando recuerdos de Sandrine Del Moral par la compagnie « Flor y  mantilla ». Comédie de la Passerelle – 102, rue Orfila, Paris 20ème. Réservation obligatoire à florymantilla@yahoo.fr  – Entrée 10 €

4 thoughts on “i Carácter flamenco !

  1. WHAOU! Désolée, mon vocabulaire est plutôt restreint, et encore plus après lecture de ce texte magnifique!!! Bravo Barbara, j’en reste bouche bée…

    J'aime

  2. La chair de poule, c’est toi qui nous la donne avec ce très bel article. A sa lecture, on a la sensation d’avoir marché quelques temps dans les rues de Séville à tes côtés et palpé l’atmosphère. Tu as bien saisi l’instant. Cette danse est tout simplement magnifique, par son caractère, ses costumes et toutes les émotions qui lui sont liées. C’est d’ailleurs le propre de toutes les danses: nous faire vibrer! Le flamenco est réputé pour être difficile non? Pour ma part, l’univers de la danse me fascine et me passionne, des tutus de l’opéra, au collant négligé de la danse contemporaine, je suis fan! Merci pour les photos elles sont sublimes.

    J'aime

  3. Olé ! Bravo pour ta verve endiablée et merci pour la véracité de l’émotion ! …. Je me souviens un certain soir d’été sévillan où pois, mantilles et cheveux gominés……

    J'aime

Exprimez vous !!

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s