Sots-l’y-laisse et compagnie

Vous êtes vous jamais fait la réflexion lors des dîners de famille que c’est toujours les cadets qui ont les cœurs de salades et les croutons de pain ? Pour ne pas léser les pauvres aînés, je me suis dit qu’on devrait créer une boutique idéale, une sorte d’épicerie haut de gamme qui ne vendrait que nos « parties préférées », les morceaux choisis.

Dans ma famille les enfants courraient toujours après ces fameux « bonus », causes de bien des négociations à table. Chez vous aussi ??? Ces morceaux préférés pouvaient être des cuisses de poulet, des cœurs de salade, des croutons de pain, des sot-l’y-laisse…etc. Des quoi ??? Alors si vous ne connaissez pas cette merveille de petite pièce au goût très fin, cachée en dessous de la carcasse du poulet, courrez vite chez le boucher ! Son nom atypique signifie que seul un sot le laisserait (pour ne pas le manger…).

Et du coup un jour je me suis dit qu’il faudrait, de la même façon qu’on trouve aujourd’hui des cœurs d’artichauts en bocal ou des cœurs de laitue en sachet, créer des barquettes de sot-l’y-laisse. En attendant, voici une alternative bien trouvée pour les croutons de pain : préférez une baguette épis qui satisfera tous les membres de la famille! Idem pour les cuisses de poulet qui se vendent en pilons ou en cuisses entières, quoique le goût est finalement différent parce qu’ils ne sont pas rôtis comme chez le boucher.

Et que dites vous du centre moelleux des fromages ? Moi mon petit plaisir c’est de manger l’entame du Caprices des Dieux… un délice ! Et puis en pensant à cet article j’ai fini par répertorier les préférences des chouchous de la famille : la pâte d’amande sucrée du fraisier, la souris rosé du gigot d’agneau, le glaçage chocolat de la bûche de Noël, le crouton de pain croustillant, le cœur fondant du moelleux au chocolat, les sot-l’y-laisse tendres du poulet, les cœurs de salade frais et croquants, les têtes d’asperges vertes délicieuses…etc

Et vous quel est votre pêché mignon ? Dites moi quelles sont vos morceaux choisis qu’ils soient moelleux, sucrés ou croustillants.Les morceaux choisis

4 thoughts on “Sots-l’y-laisse et compagnie

  1. « Des sots-l’y-laisse » : mais d’où vient cette expression? Je ne connaissais pas! Je préfère le blanc de poulet (et mon frère la cuisse, au moins on ne se bat pas pour ça!). Chez nous, on se battait aussi pour avoir le gratiné, tu vois, le fromage croustillant sur le gratin de pommes de terre ou légumes…On ne se battait pas pour l’entame du pain de mie ou brioche par contre! Et mon pêché mignon… je dirai quand même le cœur coulant d’un moelleux au chocolat! Et aussi, très mauvais pour le cholestérol, essuyer une poêle où a cuit une escalope de dinde à la crème avec un morceau de baguette…AIE

    J'aime

  2. Je suis une totale adepte de toutes ces petites gourmandises comme vous et j’ajouterais que lécher une casserole avec l’index en ayant pris soin d’y laisser un minimum du contenu bien sûr c’est aussi pas mal du tout !

    J'aime

  3. Coucou, moi ce sont les sots-l’y-laisse (malheureusement jamais la chance de les manger, car ma soeur me les pique à chaque fois) alors je me contente de la pauvre carcasse que l’on veut bien me laisser.

    J'aime

Exprimez vous !!

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s