Cacao, Chocolat, and Co

Ces cinq derniers jours, le chocolat a pris ses quartiers à Paris, porte de Versailles. Événement incontournable pour les plus gourmands, le salon du chocolat c’est aussi l’endroit où l’on peut rencontrer ceux qui cultivent le cacao et ceux qui le travaillent parce que les meilleurs chocolatiers de Paris s’y donnent rendez-vous. Et vous, y êtes-vous allés ?

Première réflexion lorsque j’ai pénétré dans le salon : quelle bonne odeur chaleureuse de cacao et de chocolat chaud ! Avec tous ces exposants qui vendent du chocolat, nos papilles et notre odorat sont en alerte et on ne sait plus où donner de la tête. Alors on observe, on renifle, on examine, on respire… et on est finalement surpris car le programme de cette année est encore bien riche. Le salon du chocolat édition 2012 c’est des ateliers de cuisine, des expositions inédites, un défilé de robes en chocolat, des événements musicaux et des rencontres, une librairie, des conférences-dégustations… L’agenda est varié et de qualité, et personne n’est oublié : petits, grands et très grands, pourvu qu’ils soient curieux et gourmands !

Et parmi tous les exposants passionnants du salon, j’ai retrouvé Sadaharu AOKI, un chef pâtissier japonais talentueux qui a reçu cette année la Médaille de la Ville de Paris. Découvert au Château de Vaux le Vicomte lors du salon du chocolat – édition 2011, j’avais été délicieusement surprise par ses « Tokyo Macarons Yaki », des macarons au chocolat enrobés de pâte à gaufres au thé vert. Une création gourmande à déguster tiède avec un bon thé.

Du coup, je l’ai retrouvé avec plaisir à Paris porte de Versailles. Plus qu’un chocolatier, il est un créateur de chocolats et ses créations sont pour le moins innovantes et gourmandes. Pour preuve parmi celles qui sont emblématiques, il y a des chocolats multicolores qui surprennent l’œil : on dirait des palettes de fards à paupières, d’où leur nom de  « bonbons maquillages ». Les goûts sont variés et originaux : myrtille, or, thé noir earl grey, purée de coco, caramel, rose, citron, fruit de la passion, yuzu (agrume japonais), wasabi, framboise, noisettes, sésame noir, amande, crème de cassis, café, zest d’orange, purée de fraise, thé vert…

D’ailleurs, dans le même esprit on retrouve ces nouvelles saveurs dans des sucettes au chocolat à laisser fondre tendrement dans une tasse de chocolat bien chaud. Qui a dit que la gourmandise est un vilain défaut ?

Alors si vous n’avez pas pu vous rendre au salon du chocolat ce week-end, pas de panique car la maison AOKI possède plusieurs boutiques à Paris : Ségur, Vaugirard, Port-Royal ou Lafayette Gourmet.

Et pour finir, voici les conseils de Sadaharu AOKI pour apprécier le chocolat : Comme pour un grand vin, la dégustation d’un chocolat est « multi-sensorielle ». Découvrir toute la richesse d’un chocolat, c’est utiliser nos cinq sens comme outils d’analyse. La vue : Regarder et admirer l’aspect du chocolat vous permettra d’ors et déjà de distinguer le banal de l’exceptionnel ! Sa couleur ne trompe pas ! Parfaitement uni, brillant, dense et lisse… (…) L’ouïe : Écoutez la cassure de l’enrobage de la ganache ou du praliné. L’enrobage doit être croquant lorsqu’il cède sous votre dent. L’odorat : Son parfum chatouille délicieusement le nez et excite les papilles. Appréciez les effluves en humant le chocolat et devinez les arômes qui s’en échappent… Le toucher : Croquez le chocolat encore et encore…voyez comme sa texture est fine, moelleuse sans être grasse, légère… et comme il fond doucement (…). Le gout : Percevez-vous la combinaison subtile des notes amères et des notes sucrées ? Afin de découvrir les finesses de chaque chocolat, dégustez-les de préférence du plus doux au plus amer. La longueur en bouche est appréciée au cours des quelques minutes qui suivent la dégustation du chocolat. On évalue la persistance du goût, sa puissance, et donc sa qualité. Le chocolat doit être long en bouche et laisser un goût agréable de chocolat qui nous donne envie d’y revenir..!

Pâtisserie Sadaharu AOKI Paris

35, rue de Vaugirard

75006 PARIS

Tel. 45 44 48 90

2 thoughts on “Cacao, Chocolat, and Co

  1. Alors là c’est plus qu’un bravo! réussir à me donner envie, alors que j’aime pas le chocolat… et oui je sais c’est bizarre de pas aimer le chocolat 😉

    J'aime

  2. moi je prends ta part Mel !!! Oui délicieux article, tu me fais saliver. Je me permets peut-être un avis déplacé car je n’y ai jamais mis les pieds à ce salon, mais j’ai l’impression qu’ils ne se renouvellent pas trop … Plus exactement ça fait cmbien d’années que l’on voit toujours la même affiche, la même fontaine de chocolats? Signe que ça fonctionne sans besoin d’innovation, mais du coup ça ne m’attire pas tant que ça.. bref c’était l’humeur du soir! En tout cas, merci pour le tuyau pour la maison AOKI, je suis peut-être inculte mais je n’ai jmais eu l’occasion de goûter à leurs douceurs. Et franchement, tu m’as fait rêver ..!!

    J'aime

Exprimez vous !!

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s