Multicolore Sainte-Chapelle

Faute d’aller à Chartres ou Metz pour admirer les magnifiques vitraux des cathédrales, je me suis rendue récemment à la Sainte-Chapelle de Paris, une première pour moi. Depuis le temps que je voulais découvrir ce joyau de l’art gothique dont tout le monde parle, c’est chose faite, et j’en suis restée bouche-bée. Explications.

Alors pas de fausses idées. La Sainte-Chapelle est toujours pleine donc vous risquez très certainement de faire la queue dehors ;  peut-être parce que ses horaires de visites sont restreintes et certainement parce qu’elle est spécifiée dans tous les guides touristiques de Paris (et même si elle ne l’était pas, elle ne pourrait pas passer incognito car sa position sur l’île de la Cité entre Châtelet et St Michel est vraiment stratégique). Et oui l’entrée est assez chère pour un monument religieux (comptez 8,50 €/personne pour la visite libre en plein tarif).

Mais elle se mérite et vous devrez tout d’abord passer par un sas de décompression ou plutôt un sas anti terroriste, comme si vous étiez à l’aéroport. Encadré par des gendarmes, vous devrez déposer vos sacs et objets personnels sur le tapis roulant pour une analyse infra rouge, et si vous avez le malheur de déclencher l’alarme en passant le portique de sécurité, on demandera à vous fouiller. Ca ne rigole pas car la Sainte-Chapelle est située dans l’enceinte du Palais de Justice.L’extérieur de la Chapelle est magnifique c’est vrai, mais c’est en entrant qu’on reste étonné. Tout le rez-de-chaussée est constitué de colonnes et d’arcs et tout l’ensemble est peint. Dans un recoin, vous pourrez découvrir la plus vieille peinture murale de Paris, aux dires des historiens d’art. Les fresques sont vraiment sublimes et les couleurs vives sont lumineuses, presque brillantes. Et c’est une fois monté le petit escalier en colimaçon que vous comprendrez pourquoi les spécialistes parlent de « gothique flamboyant ». Édifiée par Saint-Louis au XIIIe siècle pour héberger des reliques de la passion du Christ dont sa célèbre couronne d’épines, la Sainte-Chapelle est conçue selon deux chapelles superposées et c’est seulement à l’étage que je me rends compte à quel point elle possède des vitraux absolument incomparables à mes yeux. Je n’avais encore jamais vu pareille beauté tant ses vitraux sont immensément grands et beaux (plus de 15 mètres de hauteur et 4,70 de largeur). Et pour rajouter au talent des maîtres verriers qui les ont réalisés, le soleil qui les traverse ce jour projette dans l’espace toutes les couleurs et les formes uniques. Comme des baies immenses de couleurs, les vitraux représentent des scènes religieuses et on ne se lasse pas de les détailler.

Pour protéger ce patrimoine exceptionnel, un important programme de restauration a été initié depuis 2008 pour six ans. Il s’agit de déposer tous les vitraux pour constater de leur état. S’ils sont abîmés, les maîtres verriers les dessertissent des plombs. Ensuite, les dessins sont lus à la caméra infra rouge pour que la restauration puisse suivre les contours originels du dessin avant sa restauration. Puis chaque verre est minutieusement nettoyé au coton de tige. Éventuellement pour les verres cassés, on effectue des collages. Ensuite on remet en plomb les différents morceaux de verre dont l’assemblage recrée les scènes. Enfin, on remonte la verrière avec ses différents panneaux sans oublier de lui apposer son double en face extérieure pour la protéger des intempéries.

Avec cette visite courte mais étonnante, on comprend pourquoi la Sainte-Chapelle est classée au Patrimoine mondial de l’humanité par l’Unesco. Je vous invite donc, pour ceux qui ne la connaissent pas, à lui consacrer prochainement un moment pour aller contempler toutes ses couleurs célestes. Vous n’avez rien de prévu ce week-end ? Et bien ça tombe bien !

De mon côté, la prochaine étape est d’aller assister à l’un des nombreux concerts classiques qui sont programmés en soirée (chœurs d’enfants, orchestre de violons, quatuors…). J’imagine l’atmosphère incroyable qui doit exhaler et magnifier davantage l’espace; ça doit être magique…

Sainte-Chapelle

8, boulevard du Palais

75001 Paris

Tel. 01 53 40 60 80

3 thoughts on “Multicolore Sainte-Chapelle

  1. Ta description de ce lieu donne vraiment envie. « Gothique flamboyant, Plus vieille peinture murale de Paris, Patrimoine mondial de l’humanité » comme tu invites..merci!.. et merci pour ce beau reportage.

    J'aime

Exprimez vous !!

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s