Les folies d’Arditi…$$$

Tout juste une semaine après leur première, je suis allée voir Pierre Arditi et Évelyne Buyle, réunis au théâtre Édouard VII dans Comme s’il en pleuvait, une pièce sur le thème de l’argent et mise en scène par Bernard Murat. Un super moment de théâtre.

Niché au fond d’une jolie cour du neuvième arrondissement, à deux pas du mythique Olympia, le théâtre Édouard VII est définitivement le repaire d’Arditi. A chaque nouvelle pièce, c’est ici que je le retrouve incarnant des personnages à la fois banals, atypiques et burlesques, et dans lesquels chacun peut se reconnaître. Mais quand est-ce que s’arrêteront les folies d’Arditi ?!

Il y a peu de temps au journal de 20h sur France 2, il confiait en parlant de théâtre que « la scène rend la vie plus belle. Quand on rentre en scène on rentre en vie. On a envie d’en découdre maintenant. Moi j’me fais du bien. Le dernier quart de ma vie (…) va payer cher pour les trois autres quarts qui ont filé sans même que je ne m’en rende compte ». Nous voilà prévenus !

Dans cette nouvelle pièce, un couple sans histoire découvre, en rentrant du travail, un billet de 100 € dans leur salon. Et tous les jours qui suivent des billets de banque s’amassent dans leur maison, comme s’il en pleuvait justement. Subitement, tout un tas de questions se posent : d’où vient tout cet argent ? Comment est-il arrivé là ? Doivent-ils le garder ou le rendre ? Qu’ont-ils fait pour le mériter ?

Et en y réfléchissant, on se rend compte qu’on a tous rêvé au pactole tombé du ciel sans raison et qui serait la solution pour nous permettre d’améliorer notre quotidien, changer notre situation, réaliser nos rêves et profiter de la vie. Mais a-t-on pensé aux conséquences… ? Car au fil des discutions entre les deux comédiens, on se demande si cette richesse providentielle à laquelle on aspire tous est une chance ou bien une malédiction ?

L’argent ne fait pas le bonheur comme on dit, mais il y contribue. Mais dans cette pièce on se rend compte qu’il peut être aussi une réelle source de discordes et de rivalités.  Ce couple par exemple, pas du tout habitué aux frasques de l’argent à profusion, est finalement tiraillé entre la séduction de ce qu’il pourrait en faire et ses valeurs. Alors, doit-on toujours suivre nos belles idéologies ? Peut-on s’enrichir en restant honnête ? Et l’argent, doit-il toujours se mériter en rétribution d’un travail rendu? En avançant dans l’intrigue, chaque spectateur spécule à ce qu’il ferait si tout ce fric lui appartenait… (et on se dit vite que quand il ne restera plus qu’à penser à ça, ça ira).

La morale de l’histoire est simple et chacun la devine : l’argent rend fou. Paradoxalement, il peut aussi bien nous rendre heureux que pourrir nos vies. Et malgré tout, je pense que chacun de nous ne renoncerait pas à la richesse ; on demande tous à tester la fortune, ce sentiment de confort bien chaleureux et qui rassure…

Le couple Arditi et Buyle fonctionne très bien : face à ce monstre du théâtre français, elle sait s’imposer dans le jeu. Ses attitudes et ses intonations sont justes, et elle lui rend très bien la réplique sans en faire trop. Pas facile quand on connaît le talent de ce pilier de la scène française.

Bref, comme il le dit si bien en établissant la différence entre le cinéma et le théâtre, avec ce dernier « on est dans le plan quoiqu’il arrive ». Alors j’ai envie de lui répondre : restes-y car tu nous fais du bien, on passe toujours une excellente soirée au théâtre avec toi ; ton goût est immense. Merci Monsieur ARDITI.

Comme s’il en pleuvait,

Théâtre Edouard VII

10, place Édouard VII

75009 Paris

Tel. 01 47 42 35 71

One thought on “Les folies d’Arditi…$$$

Exprimez vous !!

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s