Découvrez Karukera, l’île aux belles eaux

Pour partir à la découverte de Karukera, mieux connue sous le nom de la Guadeloupe, rien de tel que de parcourir ses routes pour rencontrer ses paysages à couper le souffle et ses habitants chaleureux qui sont ce supplément d’âme garant des traditions, de l’histoire et de la culture antillaise. C’est ce que nous propose Priscilla Telmon, journaliste reporter qui réalise actuellement une série documentaire sur l’île papillon, hors des sentiers battus. Alors faute de pouvoir s’offrir un billet à la période de l’année la plus chère, je la suis au fil de ses reportages à bord de sa Grenat. Sa quoi? Sa Grenat. Cette mobylette des années 50 a été la partenaire indispensable des Guadeloupéens pour tous leurs déplacements. Pratique et surtout infatigable, elle a rencontré un franc succès sur l’île dès les années 60. Caractéristique du rythme de vie local, la Grenat qui appartient aujourd’hui au patrimoine et depuis toute petite je la croise à chaque fois que je retourne sur mon île.

En ligne directement sur le site du comité du tourisme des îles de la Guadeloupe, Priscilla Telmon diffuse à travers l’écran d’un vieux poste téléviseur les vidéos de son road-movie, organisé selon plusieurs rubriques : avec les lieux, les émotions, les personnages, les activités et le souvenir, sa découverte semble complète et elle n’est pas terminée puisque nous en sommes actuellement au neuvième épisode sur quinze prévus.

Episode 1: Des dominos à la grenat

Episode 2: François le prince du gwo ka

Episode 3: Fabrice, le monsieur Soufrière

Episode 4: Franck en pince pour le crabe en Grande-Terre

Episode 5: Simone, entre les lignes

Episode 6 : Les tortues de Sophie

Episode 7: Prenez la bonne vague avec Jordan le surfeur

Episode 8: A la rencontre des copains coupeurs de canne

Episode 9:   Si Benzo m’était conté

Parmi les moments que j’ai vraiment appréciés, il y a quelques scènes courtes mais vraiment poétiques comme le bain des taureaux (un moment atypique de l’épisode 8), le chant de Franck (une improvisation touchante de l’épisode 4), la jolie danse des tortues (comme un ballet marin – épisode 6) ou encore le regard émerveillé des enfants (entre innocence et naïveté – épisode 9)… ils sont autant de moments rares, de sentiments immédiatement perceptibles lorsqu’on les vit, mais si difficiles à transmettre par un reportage vidéo. Et c’est assez bien réussi car tous ces épisodes retranscrivent une jolie authenticité avec simplement quelques dialogues entre protagonistes, une passionnante galerie de personnages emblématiques choisis, et aussi de belles images sur un fond de reggae ou de zouk. Parfois aussi, ici et là, une pointe d’humour.

L’aspect didactique de ces reportages est fondamental : les internautes peuvent appréhender le rythme de vie de l’île, découvrir les habitudes empreintes de nostalgie, et apprendre à connaître les traditions locales. Et c’est ça justement que nous apporte Priscilla Telmon : un regard sur la Guadeloupe comme si on l’observait par le trou d’une lucarne. Par exemple, lorsque vous demandez un rhum dans un lolo, on ne vous sert pas le verre plein mais on vous donne la bouteille pour que vous le fassiez.

Cette web TV est donc un projet journalistique original qui, en puisant dans l’héritage culturel et historique, parvient à valoriser les hommes. Entre 4 et 7 minutes ces petits reportages peignent une toile de la Guadeloupe qu’il convient de découvrir par le voyage entre émotions et émerveillements. Ce road movie est un formidable outil de promotion de la destination qui depuis longtemps souffre de sa réputation négative entre accueil grincheux, service distrait et des grèves interminables qui sclérosent l’île. Moi je ne retiens que son formidable potentiel : la Guadeloupe est une terre « grandeur nature », un « rêve aquatique », un « esprit culturel », une « terre de saveurs ». Alors si vous avez déjà réservé vos prochaines vacances, n’hésitez pas à découvrir doucement les trésors de Karukera en parcourant la littérature créole qui rapporte l’histoire d’un peuple, raconte une ambiance, transmet des couleurs et des parfums.

Je laisse le mot de la fin à Simone Schwarz-Bart, célèbre écrivain Guadeloupéen qui parle de son île et de son peuple avec élégance : « Il y a une façon ici de parler français (…) et cette façon féconde la langue française, la vivifie, la rend beaucoup plus légère. Tous ces gens, avec l’appropriation de cette langue et de cette expression (…) ont acquis une liberté folle dans la créativité (…).

Et ça, c’est une espèce de Méditerranée du XXIe siècle, cet endroit de la Terre, ces petites îles éparpillées… comme disait De Gaulle, « les confettis de l’Empire » (…) sont là, les confettis de l’empire sont présents dans le sport, (…) au cinéma, ce sont des mannequins extraordinaires, ce sont des artistes (…). Si on a subtilement agi sur la culture occidentale, c’est bien par la musique : on a vraiment « négrifié » le monde entier, entier ! »

Partez à la découverte de l’archipel de la Guadeloupe : entre tourismes vert et bleu, traditions et gastronomie, vous vivrez une expérience fascinante.

– Sa terre volcanique a fait naître une NATURE LUXURIANTE et surprenante. La forêt tropicale, qui couvre 17000 hectares du territoire, a donné à la France son 7e parc national, et l’Unesco a désigné l’archipel « Réserve de la biosphère » depuis 1993.

– Terre sous influences, la Guadeloupe n’oublie pas ses origines ethniques diverses et s’anime autour de son FOLFKLORE TRADITIONNEL tout au long de l’année (musiques, danses et fêtes religieuses).

– Avec 270 plages et une eau à 28°C, la Guadeloupe est un PARADIS BALNEAIRE dont les plages de rêve aux lagons turquoise et les fonds sous-marins préservés se bousculent pour s’afficher sur les cartes postales.

– Le métissage et la variété des épices sont à l’origine du GENIE CULINAIRE de la gastronomie créole dont les parfums et les saveurs sont uniques. Le rhum (avec 9 distilleries), le café, la banane et le cacao, parmi beaucoup d’autres trésors, sont à découvrir sur les marchés colorés.

http://www.lesilesdeguadeloupe.com

4 thoughts on “Découvrez Karukera, l’île aux belles eaux

  1. ça laisse rêveur….. une île du bout de monde que je ne connais pas. Quand j’irai, il me faudra le meilleur guide: TOI !!

    J'aime

  2. Thanks for the marvelous posting! I seriously enjoyed reading it, you happen to be a great author.I will remember to bookmark your blog and will come back in the future. I want to encourage yourself to continue your great posts, have a nice day!

    J'aime

Exprimez vous !!

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s