La mémoire, ce passé au présent

Au cinéma depuis le 16 mai, le film de Michael Sucsy avec Rachel McAdams et Channing Tatum, Je te promets – The vow (le serment de mariage, en anglais). L’histoire semble intéressante et comparée à la bombe dramatique de Jacques Audiard (De rouille et d’os) avec Marion Cotillard et Matthias Schoenaerts, j’ai plutôt envie de quelque chose de léger pour ce soir, histoire de passer un moment agréable et divertissant. Pas de place pour la tristesse donc.

Le scenario évoque une romance mais pas non plus une comédie romantique: Paige (Rachel McAdams) et Leo (Channing Tatum) sont un jeune couple marié heureux et épanoui jusqu’au jour de l’accident de voiture. Il s’en sort bien avec quelques égratignures, mais Page, placée dans un coma artificiel pour permettre à ses fonctions vitales de se réparer, se réveille avec un traumatisme cérébral important: elle est amnésique et ne se souvient plus du tout des cinq dernières années de sa vie. Son mari est à ses yeux un parfait inconnu. Paige découvre alors sa vie dont elle ignore tout, et qui ne lui ressemble pas: elle est une artiste sculptrice de talent, elle est végétarienne, a un tatouage dans le dos et surtout elle ne parle plus à ses parents depuis cinq ans. Au contact de sa famille, elle cherche alors à comprendre qui elle est devenue et pourquoi. Elle se croit d’ailleurs encore fiancée à Jeremy (Scott Speedman), un homme d’affaires aux antipodes de la vie d’artiste de son mari Leo.

Malgré tous ses efforts et sa patience, ce dernier ne parvient pas à aider sa femme à se rappeler de leur vie et de leur amour. Et leur reconstruction de couple rencontre des obstacles importants : le père de Paige (Sam Neil) après cinq ans de rupture avec elle veut récupérer sa fille sous sa coupe et souhaite qu’elle reprenne ses études de droit, et Jeremy rompt ses fiançailles avec une autre car il voit en ce malheureux coup du sort une opportunité de récupérer la femme qu’il a toujours aimé. Leo s’obstine alors à vouloir reconquérir sa femme comme si tout recommençait à zéro et qu’ils venaient de se rencontrer: premier rencard, premier baiser, premières complicités…

Quand deux personnes sont faites l’une pour l’autre, se rencontrent-elles toujours au bon moment?

Est-ce que l’amour est plus fort que toutes les épreuves que nous réserve la vie ?

Et surtout, un grand amour peut-il naître deux fois?

Voici les questions pertinentes sur la vie que pose ce film et auxquelles ont essaye de répondre en regardant la sienne. D’autres thèmes passionnants sont aussi évoqués comme le pardon et le mariage: Comment puis-je lui pardonner sa faute? Le serment du mariage doit-il être rompu? Après tout, on se marie bien pour le meilleur et pour le pire… Le destin est donc plein de surprises, bonnes ou mauvaises… et la vie ne tient qu’à un fil!

Bref, un couple désarmé face à la difficulté de cette épreuve. Le sol se dérobe sous leurs pieds: Leo souffre en silence de l’absence de sa femme qui n’est plus que l’ombre de celle qu’il aime, et Paige a beau vouloir se rappeler de toutes ses forces sa vie de couple, elle n’y parvient pas.

Bien loin des clichés romantiques des comédies sentimentales américaines que j’adore pourtant, ce film est une jolie surprise campé par des acteurs à l’interprétation juste, ce qui nous évite de tomber dans le mélodrame superficiel. Leur parfaite alchimie retranscrit cette histoire à fleur de peau, sincère et au plus près des sentiments, et qui est inspirée d’une histoire vraie: en effet Kim et Krickitt Carpenter se marient en 1993 et seulement quelques mois après leur mariage, le couple a un terrible accident de voiture; Krickitt plonge dans le coma. A son réveil, elle a complètement oublié les dix-huit derniers mois de sa vie et elle ne reconnaît plus son mari. Ce dernier décide alors de conquérir le cœur de sa femme une seconde fois. Aujourd’hui, ils sont toujours mariés et ont deux enfants. Elle n’a jamais retrouvé la mémoire et pourtant ils s’aiment plus que jamais.

Alors certains diront à juste titre que les acteurs de Je te promets sont « honteusement photogéniques » et que l’histoire d’amour contrariée par la fatalité c’est du déjà vu, oui mais même si on prévoit la fin, on n’anticipe pas forcément tous les rebondissements; il n’y a pas de stéréotype mielleux accompagné d’une musique de nana hagarde, seulement un sujet difficile et une belle interprétation.

Ce que j’en retiens? Les fameux « moments chocs » qu’on découvre tout au long de l’histoire. C’est des moments intenses et profonds qui nous font monter les larmes aux yeux parce qu’on a tous vécu des instants poignants…

Je te promets, de Michael Sucsy

Avec Rachel McAdams (Paige), Channing Tatum (Leo), Jessica Lange (Rita Thornton), Sam Neil (Bill Thornton), Jessica McNamee (Gwen), Scott Speedman (Jeremy)

Exprimez vous !!

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s