Les parapluies de Mary Poppins

A l’angle de New Oxford Street et de Bloomsbury se trouve la boutique de parapluies anglais James Smith & Sons, une véritable institution à Londres. Tous les guides touristiques signalent cette boutique comme une curiosité incontournable de la capitale presque au même titre que certains monuments. Alors je suis allée y faire un tour.

A l’origine, le fondateur James Smith créa son usine-boutique dans le West End de Londres en 1830. Son fils qui lui succéda déménagea la maison à New Oxford Street en 1857 et diversifia l’activité avec notamment des chapelleries et des coiffeurs. L’entreprise réussit à traverser les années et les guerres certainement parce que le temps pluvieux de Londres a toujours favorisé les ventes, mais aussi et surtout parce que la maison a su mettre sa créativité au service de l’innovation en utilisant spécialement les dernières avancées en termes de matières et de structures pour la fabrication. Et pendant longtemps l’entreprise s’est spécialisée dans les parapluies de cérémonie et les cannes d’hommes qui depuis les années 20 font entièrement partie de la parure du parfait gentleman anglais dans le genre de John Steed.

En arrivant à la boutique, on reste en admiration devant la superbe façade victorienne de la devanture, très « chic british » dans l’esprit. Et au moment où l’on entre par la double porte en bois et fer forgé, on est transporté dans la légende des parapluies de belle facture : il y en a pour tous, tous les goûts mais pas tous les budgets car même les plus simples restent haut de gamme. Des parapluies pour femmes et pour hommes, des parapluies pour le jardin ou le golf, des ombrelles pour le soleil, et également des cannes à pommeau ciselé, des bâtons et autres accessoires insolites dans le genre gadgets. Alors qui a besoin d’une canne-pipe ou d’une canne-tire-bouchon ?

Concernant les matières, elles sont variées mais qui choisira une crosse en argent ou or s’offrira une très belle pièce. Alors bonne chance pour tenter de résister à tous ces trésors et ressortir sans article ou simplement le plaisir de yeux, car pour ma part je suis sortie de la boutique sur un air de « I’m singing in the rain… » avec deux beaux spécimens que mes amies parisiennes jalousent secrètement… et c’est parfaitement justifié !

Une question : est-ce que Mary Poppins a acheté son parapluie à froufrous chez James Smith ? Et pensez-vous aussi qu’ils ont une poudre magique pour parapluies qui permet de voler dans le ciel ?

En tous cas, je veux dire qu’il est bon de voir en Europe que certains artisans traversent les siècles grâce à leur savoir-faire et ce malgré la mondialisation et tous ses travers. James Smith a donc définitivement réussi à résister encore et toujours à l’envahisseur parce que dans le genre mon parapluie pliant ne m’a coûté que 5 € mais dès le premier coup de vent il se retourne et les baleines se cassent, ou encore au bout de trois utilisations l’ouverture automatique du bras télescopique reste bloquée, ras le bol du made in China qui inonde nos magasins !

Enfin et parce que je suis chauvine : bien sûr pas besoin d’aller jusqu’à Londres pour trouver de la qualité puisque nous avons aussi en France un savoir-faire des plus précieux avec des manufactures françaises plus que centenaires comme Ayrens ou Guy de Jean.

James Smith & Sons

Hazelwood House

53 New Oxford Street

London WC1A 1BL

PS/ le samedi la boutique ferme à 17h25 tapantes!! Ah ces anglais…

Exprimez vous !!

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s